laurageai.ru@gmail.com

mercredi 18 octobre 2017

L’embarcadère


lac Plechtcheïevo


Le ciel du nord plein de nuages
Bouge sans cesse en murmurant
Sur les toits gris près du rivage
Et ses roseaux déambulants

Les vagues calmes de la terre
A l’infini vont s’étalant
Drapant les lacs et les rivières
Dans leurs plis verts et chatoyants

C’est là que j’ai cru fuir là guerre
Que font à mon âme en pleurant
Les beaux souvenirs de naguère
petits enfants vagabondants

J’ai rejoint mon embarcadère
Et sur le quai je vais guettant
Sur l’étendue des eaux amères

Le grand vaisseau des derniers temps.



4 commentaires: